Bilan final de notre projet

Après avoir analysé plusieurs études, nous avons pu constater que de nombreux facteurs peuvent influer sur notre durée de vie.

L'espérance de vie globale augmente néanmoins grâce aux progrès constants de la médecine, aux campagnes préventives mettant en garde la population contre les risques encourus en consommant certains produits (campagnes anti-tabac/alcool, ...), aux affiches ou publicités montrant l'importance de la vigilance au volant, sans oublier l'insistance quant aux bienfaits d'une bonne hygiène de vie (alimentation équilibrée,activité physique...).

Notre durée de vie augmente très rapidement et certains spécialistes en viennent même à se demander si celle-ci ne dépassera pas les 120 ans d'ici une vingtaine d'années.

Malgré ces progrès incontestables, des problèmes importants persistent. Bien que les individus tentent de faire attention à eux et à leur entourage, certains facteurs demeurent difficiles à modifier :

- Les inégalités géographiques (lieu de naissance,l'endroit où l'on vit,grande inégalité entre les pays riches et les pays pauvres)

- Les conditions de travail  (pénibilité, stress,durée du travail...)

- Les différences de sexe (les hommes réagiront mieux face à certains facteurs et les femmes s'adapteront mieux à d'autres)

- Les inégalités individuelles (les individus n'ont pas les mêmes réactions physiques et mentales face à certaines substances et la résistance de chacun face aux conditions de vie reste unique)

- Les inégalités devant l'accès aux soins (le taux de mortalité infantile passe de 186 pour 1000 en Afrique à 6 pour 1000 dans les pays industrialisés)

- Les inégalités devant l'accès à l'eau et à son assainissement ( 99,8% des décès associés à ce facteur survient dans les pays du tiers monde et 90% sont des enfants (OMS))

Cependant beaucoup de scientifiques pensent que grâce à la médecine et aux modifications génétiques, l'homme pourrait devenir immortel, mais à long terme, cela entraînera de nombreux problèmes dont le principal sera la surpopulation qui ménera à un manque puis à la disparition totale des ressources naturelles. Cela aboutira finalement à une diminution massive de l'espérance de vie.

Pour répondre à notre problématique : "Bonne hygiène de vie, gage de longue vie?" , nous pouvons dire qu'une bonne hygiène de vie est indispensable pour notre espérance de vie.

En effet nous avons constaté que tous les facteurs positifs réunis ne peuvent qu'améliorer notre durée de vie sur cette planète mais surtout qu'il y a une grande inégalité face à ces facteurs. On observera une différence énorme entre la durée de vie entre les populations des pays du nord, industrialisés et les pays du sud, sous développés.

Mais n'y a t-il pas un paradoxe, lorsqu'aujourd'hui l'un des  problèmes majeurs de santé public aux Etats Unis est l'obèsité qui pourrait à terme réduire la durée de l'espérance de vie ?

Pour rester optimistes, nous dirons qu'un mode de vie équilibré et surtout la chance de vivre au bon endroit et dans de bonnes conditions , permettront à l'homme de demain de vivre plus longtemps.

 

 

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×